Plus de 19 millions de personnes souffrent de diabète en Afrique


Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le diabète, 463 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde et plus de 19 millions de personnes dans la Région africaine avec une projection de 47 millions d'ici 2045 en Afrique. La population ad

.

Selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le diabète, 463 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde et plus de 19 millions de personnes dans la Région africaine avec une projection de 47 millions d'ici 2045 en Afrique .

La population adulte totale est de 15 452 100 personnes, la prévalence du diabète chez les adultes étant de 1,8%, tandis que le nombre total de cas de diabète chez les adultes s'élève à 281 100.

Le nombre de personnes atteintes de diabète est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014.

La prévalence mondiale du diabète chez les adultes de plus de 18 ans est passée de 4,7% en 1980 à 8,5% en 2014.

Entre 2000 et 2016, il y a eu une augmentation de 5% de la mortalité prématurée due au diabète. La prévalence du diabète a augmenté plus rapidement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire que dans les pays à revenu élevé.

Le diabète est une cause majeure de cécité, d'insuffisance rénale, de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et d'amputation des membres inférieurs.

En 2016, environ 1,6 million de décès étaient directement causés par le diabète. 2,2 millions de décès supplémentaires étaient attribuables à une glycémie élevée en 2012.

Le taux de mortalité prématurée due au diabète a diminué de 2000 à 2010, puis a augmenté en 2010-2016.

Dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, le taux de mortalité prématurée due au diabète a augmenté au cours des deux périodes.

Près de la moitié de tous les décès attribuables à une glycémie élevée surviennent avant l'âge de 70 ans.

L'OMS estime que le diabète était la septième cause de décès en 2016.

Une alimentation saine, une activité physique régulière, le maintien d'un poids corporel normal et le fait d'éviter le tabagisme sont des moyens de prévenir ou de retarder l'apparition du diabète de type 2.

Le diabète est une maladie chronique qui survient soit lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline, soit lorsque le corps ne peut pas utiliser efficacement l'insuline qu'il produit.

 

L'insuline est une hormone qui régule la glycémie.

L'hyperglycémie, ou augmentation de la glycémie, est un effet courant du diabète incontrôlé et entraîne au fil du temps de graves dommages à de nombreux systèmes de l'organisme, en particulier les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Les effets du diabète sur la santé sont qu'au fil du temps, il peut endommager le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. Les adultes diabétiques ont un risque deux à trois fois plus élevé de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Combinée à une diminution du flux sanguin, la neuropathie (lésions nerveuses) des pieds augmente le risque d'ulcères du pied, d'infection et le besoin éventuel d'amputation d'un membre.

La rétinopathie diabétique est une cause importante de cécité et survient à la suite de lésions accumulées à long terme dans les petits vaisseaux sanguins de la rétine. Le diabète est la cause de 2,6% de la cécité mondiale. Le diabète est l'une des principales causes d'insuffisance rénale.

En matière de prévention, des mesures de style de vie simples se sont révélées efficaces pour prévenir ou retarder l'apparition du diabète de type 2. Pour aider à prévenir le diabète de type 2 et ses complications, les personnes doivent atteindre et maintenir un poids corporel sain.

Les gens doivent être physiquement actifs - faire au moins 30 minutes d'activité régulière d'intensité modérée la plupart des jours (plus d'activité est nécessaire pour contrôler leur poids), avoir une alimentation saine, éviter le sucre et les graisses saturées; et éviter le tabagisme - le tabagisme augmente le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires.

Le diabète peut être traité et ses conséquences évitées ou retardées par un régime alimentaire, une activité physique, des médicaments et un dépistage et un traitement réguliers des complications. Un diagnostic précoce peut être réalisé grâce à des tests de glycémie relativement peu coûteux.

La Journée mondiale du diabète (JMD) a été créée en 1991 par la Fédération internationale du diabète (FID) et l'OMS en réponse aux préoccupations croissantes concernant la menace croissante pour la santé du diabète.

La JMD est devenue une journée officielle des Nations Unies (ONU) en 2006 avec l'adoption de la résolution 61/225 des Nations Unies. Elle est célébrée chaque année le 14 novembre, anniversaire de Sir Frederick Banting, qui a co-découvert l'insuline avec Charles Best en 1922.

La campagne JMD vise à être la plate-forme pour promouvoir les efforts de plaidoyer de la FID tout au long de l'année et un moteur mondial pour promouvoir l'importance de prendre des actions coordonnées et concertées pour faire face au diabète en tant que problème de santé mondial critique.

Le thème de la Journée mondiale du diabète 2020 est «L'infirmière et le diabète».
Le nouveau rapport appelle les gouvernements à veiller à ce que les gens soient en mesure de faire des choix sains et à ce que les systèmes de santé soient capables de diagnostiquer, de traiter et de soigner les personnes atteintes de diabète. Cela nous encourage tous en tant qu'individus à manger sainement, à être physiquement actifs et à éviter une prise de poids excessive.

 
50 Vues

Réponses