Mestre Bimba : l'inventeur de la capoeira, cet art martial Brésilien mondialement connu

Mestre Bimba : l'inventeur de la capoeira, cet art martial Brésilien mondialement connu

Pratiquée depuis des centaines d'années au Brésil, la capoeira, mélange d'arts martiaux, d'acrobaties, de danse et de musique, est mise à l'honneur en ce vendredi 23 novembre par le moteur de recherche Google. Et plus spécifiquement Manuel dos Reis Machado, al

Beeso est un réseau social qui a pour but la promotion de la culture afropolitaine et urbaine.
Déjà des milliers d'utilisateurs ont sauté le pas. Faites comme eux et rejoignez la première communauté Afro-Connecté de France.

Les origines de la capoeira, art martial afro-brésilien, restent aujourd'hui un mystère. Il existe aujourd'hui plusieurs versions de l'apparition de cet art martial. Néanmoins, il semblerait qu'elle prenne racine dans les méthodes de combat et les danses des peuples béninois au temps de l'esclavage au Brésil. Des origines qui peuvent se retrouver dans les mouvements des capoeiristes : en effet, la pratique de cet art martial repose beaucoup sur les pieds car les mains des esclaves qui le pratiquaient étaient enchaînées.

Elles peuvent également se retrouver dans l'étymologie même du mot capoeira. En portugais "capoeira" signifie l'endroit où l'on "parque les poules" c'est-à-dire en français, un poulailler. Il s'agirait également d'une référence au "capa", panier sur la tête porté par les esclaves. Mais ses origines se mêlant à l'histoire des esclaves, le gouvernement brésilien a interdit pendant très longtemps la pratique de cet art martial. Les esclaves auraient donc ajouté de la musique à leurs mouvements afin de déguiser leurs gestes de combat et de lutte en mouvement de danse.

 

Mestre Bimba, figure de la capoeira

Cadet d'une famille de 25 enfants, Mestre Bimba est le premier à avoir légitimé la pratique de l'art martial en fondant une école. Il est né le 23 novembre 1899 dans le quartier Engenho Velho de Salvador(Brésil) et son père pratiquait le batuque, ancienne forme de lutte brésilienne. Il doit son surnom -Bimba- à un pari entre sa mère et la sage-femme qui l'a mise au monde. Sa mère étant persuadée qu'elle accoucherait d'une fille et la sage-femme, d'un garçon. La sage-femme a donc gagné le pari et le petit Manoel Dos Reis Machado fut surnommé Bimba, qui désigne les parties génitales des garçons.

Il commence à apprendre la capoeira à l'âge de 12 ans avec un professeur africain, capitaine de la Companhia Bahiana de Navegacao. Il prit des cours pendant 4 ans et exercera la capoeira de cette manière pendant 10 ans avant de décider d'y rajouter des mouvements de batuque. Il codifiera la capoeira d'un nouveau style vestimentaire et la baptisera "Luta Regional Baiana". La "Luta Regional de Baiana" deviendra ensuite la "Capoeira regionale". En 1932, Mestre Bimba a fondé sa première académie de capoeira régionale. Il est alors déclaré "père de la capoeira moderne". Il est décédé le 5 février 1974 mais est entré dans l'histoire en 1996 lorsque l'Université fédérale de Bahia lui remet le titre de docteur honoris causa.

 

Les Hommages

Google rend aujourd'hui (23 Novembre) hommage à Mestre Bimba. Le capoeiriste est né il y a 119 ans, il a joué un rôle majeur dans l'histoire de cette discipline.

321 Vues