Un explorateur noir découvre l’Europe : la pub de Chicken Licken qui dérange en Afrique du Sud



Un explorateur noir découvre l’Europe : la pub de Chicken Licken qui dérange en Afrique du Sud

Les régulateurs sud-africains de la publicité ont interdit, mardi 18 décembre, une annonce télévisée qui montrait un homme noir découvrant un pays étranger au XVIIe siècle et le nommant « Europe »

Beeso est un réseau social qui a pour but la promotion de la culture afropolitaine et urbaine.
Déjà des milliers d'utilisateurs ont sauté le pas. Faites comme eux et rejoignez la première communauté Afro-Connecté de France.

Les régulateurs sud-africains de la publicité ont interdit, mardi 18 décembre, une annonce télévisée qui montrait un homme noir découvrant un pays étranger au XVIIe siècle et le nommant « Europe », jugeant que l’on ne pouvait pas plaisanter avec le thème de la colonisation.

L’annonce, pour une chaîne de restaurants de poulets, raconte une histoire inventée où un Noir quitte l’Afrique du Sud en 1650, navigue outre-mer et, après de nombreuses aventures, touche terre et rencontre des indigènes blancs portant des tricornes et des gilets. « Hola MaNgamla [bonjour les Blancs]. J’aime cet endroit, je crois que je vais l’appeler… l’Europe », dit l’homme en plantant sa lance dans le sol.

Le Conseil de réglementation de la publicité a jugé que le message « banalise une question dérangeante pour de nombreux Sud-Africains »« Renverser l’histoire de la colonisation pourrait être perçu comme ayant un certain élément d’humour… La réalité est que la colonisation de l’Afrique et de son peuple a été traumatisante », a expliqué l’instance régulatrice.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  En Afrique du Sud, une insulte raciste ruine la vie de son auteur

« L’héritage de la colonisation, qui est un sujet sensible et conflictuel, n’est pas ouvert à l’exploitation humoristique », concluent les régulateurs, ajoutant que les Africains sous le régime colonial ne partaient pas volontairement et mouraient souvent de faim en cours de route dans des conditions inhumaines.

 

La chaîne de restauration rapide Chicken Licken a expliqué que sa publicité pour son hamburger « Big John » était un conte « ironique » qui « ne cherchait en aucune façon à tourner en dérision les luttes de la colonisation » mais visait à renforcer « la fierté et le patriotisme des Sud-Africains ».

 

Le communiqué officiel de l'ARB

"L'héritage de la colonisation, qui est un sujet sensible et source de discorde, en est un qui n'est pas ouvert à une exploitation humoristique - peu importe la façon amusante dont certaines personnes peuvent trouver le résultat final."

«La direction est d'avis que la publicité commerciale de l'intimé banalise un problème qui déclenche et bouleverse de nombreux Sud-Africains. La publicité contrevient donc aux dispositions de la section 1 de la section II du code. "

ARB

 

Quel avenir pour Chicken Licken ?

L'organisme de réglementation exige maintenant que Poulet Poulet retire la publicité dans son format actuel, avec effet immédiat. Le clip ne pourra plus être diffusé sans modifications significatives. Cependant, étant donné que le thème du colonialisme est omniprésent dans toute la publicité, il est peu probable que nous puissions même voir une version modifiée sur nos écrans.

Bien sûr, le restaurant a fortement désapprouvé ces résultats. Poulet Poulet ont défendu leurs droits pour exprimer un humour ironique et croient que leur publicité est en réalité une tentative «fière et patriotique» d’élever l’esprit sud-africain. Vous pouvez regarder la publicité maintenant interdite ici .

2558 Vues