Comment se créer un réseau de contact

Comment se créer un réseau de contact

Comment créer un réseau de contact ? Voilà une des questions les plus courantes dans notre société actuelle.

Beeso est un réseau social qui a pour but la promotion de la culture afropolitaine et urbaine.
Déjà des milliers d'utilisateurs ont sauté le pas. Faites comme eux et rejoignez la première communauté Afro-Connecté de France.
Auto Promotion

Faites votre promotion à petit prix

Comment créer un réseau social ? Voilà une des questions les plus courantes dans notre société actuelle.

Pourquoi ?

Celui qui détient un réseau solide sera puissant.

Le pouvoir n’est plus associé

  • À la force physique : un homme intelligent peut construire un dispositif pour prendre le dessus sur une bête de force brute.
  • À l’intelligence : un homme stupide pourra acheter ou voler un dispositif encore plus ingénieux que celui de l’homme intelligent.
  • À l’information : N’importe qui a maintenant accès à une quantité colossale d’information.

Nous sommes à l’ère de la relation. Une personne seule, peu importe sa force, son intelligence ou son accès à une source considérable d’informations, n’aura jamais autant de pouvoir qu’une personne bien entourée.

Pourquoi ? (Oui, cet article est en style « Pourquoi »).

À cause ou grâce à la spécialisation. On ne pourra jamais être plus compétent qu’une personne à intelligence égale qui passe sa vie sur un sujet de pointe. En d’autres termes, une personne cultivant sa force physique, son intelligence et son accès à des informations capitales, ne sera jamais en mesure de concurrencer un groupe composé d’un homme ne cultivant que son corps, d’un second qui ne cultive que son intelligence et d’un dernier qui recherche et collectionne les informations les plus pertinentes et importantes.

Le pouvoir du groupe est redoutable.

Malheureusement, vous devez créer votre réseau social vous-même. Personne ne le fera à votre place !

À travers cet article, je vais vous transmettre une quantité importante de conseils, méthodes et techniques pour créer un réseau social solide. Ces informations proviennent majoritairement du livre « Never eat alone » de Keith Ferrazzi et Tahi Raz. Le livre, selon moi, le plus complet pour créer un réseau social puissant. Je m’inspirerai aussi de « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie (un classique) et de divers bouquins sur l’influence comme : « Influence et manipulation » de Robert Cialdini, « The power of Persuasion » de Robert Levine, « les 48 lois du pouvoir » du Robert Greene ou encore « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » de Robert-Vincent Joule.

L’article sera donc un ensemble de technique pour vous permettre de créer un réseau social. Une lecture linéaire, bien que conseillée, n’est de loin pas obligatoire. J’évite aussi de vous donner les conseils évidents que relève du bon sens.

 

Comment aborder au téléphone une cible 

Petit aparté : Je vais utiliser le terme de « cible » pour désigner une personne que nous voulons intégrer dans son réseau social pour parvenir à un objectif précis. Pour plus de précision, je vous invite à lire mon article « Un pas vers la polymoralité ».

La situation est la suivante : vous voulez connaître une personne précise, mais vous n’avez aucun moyen de vous rapprocher de celle-ci autrement que l’appelant sur son téléphone. Cette personne pourrait alors être une personne influente, peu accessible.

Nous partons du principe que vous avez réussi à avoir son numéro de téléphone et que la secrétaire accepte de vous mettre en ligne. Pour réussir ce tour de force, je vous invite à lire le point sur les gardiens plus tard dans le texte.

  • Annoncer le lien : vous devez directement commencer l’interaction en expliquant quel est votre lien avec la personne : relationnel ou professionnel.
    • Par exemple : Bonjour, je suis M. Itozzi, un ami d’un de votre partenaire/ami/cousin/client M. … Je travaille comme vous dans le domaine du désinfectant pour chien…
  • Souligner votre valeur : Posez-vous la question suivante : qu’est-ce que votre cible a à gagner en vous écoutant ? Ne vous en faites pas, qu’il se pose exactement la même question. Vous devez alors y répondre le plus rapidement.
    • Par exemple : J’ai trouvé un moyen très intéressant pour baisser vos coûts de 10% ou je connais M. … qui serait très intéressé de faire une commande importante chez vous.
  • Être bref : La conversation ne doit pas durer plus qu’environ 15 secondes. Plus la personne est importante moins elle aura de temps à vous consacrer. Votre objectif est de fixer un rendez-vous physique pour pouvoir développer votre relation plus en profondeur.
  • Compromis : Demandez plus qu’il n’acceptera. Mais pas non plus trop pour éviter de passer pour quelque de bizarre. Faites ensuite un compromis. C’est un mécanisme commun d’accepter naturellement un compromis. La personne fait un effort dans votre sens, il est naturel de faire de même.
    • Par exemple : Demandez-lui de manger avec un soir. Il refuse sous prétexte d’être trop occupé. Proposez-lui alors un café de 20 min.

En bref : Lien avec la personne ==> valeur de votre présence dans son réseau ==> aller droit au but : un rendez-vous physique ==> utiliser la technique du compromis pour avoir ce que vous voulez.

Comment passer au travers du gardien

créer un réseau social

Vision épique, mais très proche de la réalité !

Qu’est-ce qu’un gardien ?

C’est la personne intermédiaire entre vous et votre cible. Le plus couramment, le gardien sera le secrétaire ou l’assistant de la personne en question. Ce sont ces personnes qui définissent leur emploi du temps et qui choisissent alors qui ils verront et qui ils ne verront pas.

Mettez-vous à dos ces personnes et vous n’aurez jamais accès à votre cible. Mettez-les dans votre poche et votre relation créée en une fraction de seconde.

Tout le monde a déjà essayé d’avoir un rendez-vous avec un médecin de renom. Si la secrétaire vous apprécie, il aura toujours de la place très rapidement.

Comment faire pour se les mettre dans la poche ?

  • Qui vous êtes : Comme avant, mettez en avant votre lien avec votre cible ou mieux avec le gardien. On aidera jamais une personne de la même manière si celle-ci n’est plus « un étranger »
    • Par exemple : Je suis le petit-ami de la copine de votre amie Julie.
  • Réitérer : Il est probable que votre première demande de rendez-vous échoue. Pour cela vous devez simplement rappeler et vous déplacer physiquement pour l’informer que vous n’avez pas eu de nouvelles. Toujours être extrêmement poli et respecter la personne pour sa juste valeur : la personne qui peut créer ou détruire votre relation avec votre cible en un claquement de doigts.
    • Par exemple : Bonjour, malheureusement je n’ai pas eu de nouvelles concernant mon rendez-vous avec M. …
  • Se mettre en position de vulnérabilité + lui faire peur : C’est un jeu très puissant, mais très dangereux. Vous devez laisser germer le doute dans l’esprit du gardien. A-t-elle tort de vous empêcher d’avoir un rendez-vous avec votre cible ? Pour éviter que cela sonne comme une menace et que cette dernière se braque, vous devez vous mettre dans une position de vulnérabilité.
    • Par exemple : C’est vraiment bête, j’avais vraiment tout parié dans le fait que cette information/produit/personne allait réellement intéresser M. … Je ne sais plus du tout quoi faire maintenant. J’avais vraiment donné ma main à couper qu’il m’aurait embrassé de bonheur après m’avoir entendu…
  • Prendre un autre moyen pour communiquer : S’il est toujours impossible d’avoir un rendez-vous avec votre cible, demandez un autre moyen de communiquer avec lui : email, téléphone direct, fax, adresse postale, etc. Ensuite, il suffit d’utiliser la technique du point précédant.

L’art du groupage

 Votre temps est peut-être limité et vous voulez construire un maximum de relation en un temps record ?

Pour cela, groupez-les en une seule occasion : restaurant, soirée chez vous, sports en groupe, etc.

Cependant, avant de mélanger n’importe qui, vous devez faire le test de l’amusement en vous posant la question suivante : « Est-ce je m’amuserai de discuter avec A et B et de confronter leur point de vue ».

  • Oui : Alors amenez A et B à la même occasion.
  • Non : Ne le faites pas.

Cette technique permet de se créer un réseau social très rapidement mais demande tout de même une certaine organisation. De plus, certaines personnes préfèrent construire leur réseau avec des rendez-vous en tête-à-tête. Chacun son style.

Rendez-vous physique, que faire ? 

L’éternel fameux golf…
 

Votre cible accepte d’avoir un rendez-vous physique avec vous (cette phrase sonne étrangement sexuel…).

Mais maintenant, qu’allez-vous faire avec cette personne ? En effet, certaines fois vous n’aurez qu’un rendez-vous de 15 minutes dans son bureau, mais dans d’autres occasions, le rendez-vous pourra se passer à l’extérieur du milieu professionnel.

Voici quelques pistes :

  • 15 minutes derrière un café : Très facile de convaincre une personne de prendre une petite pause. L’engagement est faible.
  • Inviter une personne de la région à aller voir une conférence dans son domaine d’intérêt : La personne pourra se déplacer plus pour la conférence que pour vous. Tant mieux, c’est un levier de persuasion supplémentaire. Après, faites-en sorte que votre cible se rappelle plus de vous que de la conférence !
  • Inviter à faire du sport ensemble : Non seulement la cible ne perd pas de temps, mais en plus, vous non plus ! De plus, on apprécie toujours une personne qui nous motive à prendre soin de notre corps.
  • Inviter à son hobby : Vous appréciez la pêche ou la marche en raquette ? Invitez votre cible à vous rejoindre !
  • Petit-déjeuner, déjeuner, souper ou verre après le travail : Tout le monde doit bien manger, c’est un moyen d’associer réseautage et nécessité.
  • Inviter à un évènement spécial : Cela peut être un concert, une pièce de théâtre, une remise de prix, etc. L’idéal serait que l’évènement intéresse la cible.
  • Inviter à la maison : Attention une ou deux personnes maximum que vous ne connaissez pas ou vous ne pourrez pas vous en occuper d’elles de la bonne manière.

L’art de relancer

Après que vous ayez eu votre premier rendez-vous physique avec la personne, il est essentiel d’entretenir la relation pour l’approfondir. En effet, votre rendez-vous aura été bien peu utile si votre cible vous oublie 3 jours plus tard. D’où l’art de relancer.

Comment faire ?

  • Envoyer un email très rapidement : 12h ou 24h maximum après le rendez-vous, envoyez un email remerciant la personne de vous avoir consacrer son temps tout en soulignant le plaisir que vous avez eu en sa présence.
  • Lettre manuscrite : Une technique particulièrement puissante étant donné que nous ne sommes plus du tout habitués à recevoir des lettres manuscrites.
  • Si possible, envoyez un email ainsi qu’une lettre manuscrite et toujours le plus tôt possible.

Petit aparté : certains auteurs conseillent l’inverse. Envoyez le message particulièrement tard par exemple dans le cas d’une conférence : Ferrazzi conseille d’envoyer un message au conférencier le plus tôt possible pour être le premier et que votre cible se rappelle de vous. Ferriss conseille l’inverse. Dans tous les cas, l’idée derrière est de ne pas envoyer le message en même que la masse de messages des autres personnes.

Quoi mettre précisément dans la relance :

  • Exprimer votre gratitude
  • Rappeler un élément d’intérêt dans votre interaction (anecdote, une blague qu’il a faite, un livre qu’il vous a conseillé, etc.)
  • Réaffirmer un engagement commun : En d’autres termes, lui rappeler subtilement l’intérêt qu’il a à vous avoir dans son cercle de relations.
  • Être bref : ne lui faites pas perdre son temps.
  • Adresser le message au nom de la personne : Pour vous assurer que le message ira directement à la bonne personne.
  • N’oubliez pas de remercier le connecteur : Envoyez un message au gardien ou simplement à la personne qui vous a permis d’avoir un contact avec votre cible. N’oubliez pas que cette personne pourra non seulement créer d’autres relations, mais aussi qu’elle peut détruire votre relation avec votre cible. Rien n’est jamais acquis !

Toujours faire ses devoirs

N’abordez jamais votre cible sans avoir collecté un maximum d’informations sur celle-ci. Non seulement vous ne voulez pas faire de bêtises, mais en plus, connaître sa vie en détail pourra vous permettre de tisser des liens plus étroits. Tout le monde connaît la merveilleuse et hilarante performance de Rafaël Mezrahi qui est un parfait contre-exemple.

 

Comment faire ses devoirs et bien se renseigner sur une cible.

  • Les bases : Connaître sa situation et sa profession. Informations normalement très faciles à acquérir. Faites aussi en sorte de comprendre les tenants et aboutissants de sa formation.
  • Le plus important, ses intérêts : La majorité des gens ne sont pas passionnés par leur travail et ne veulent pas en entendre parler en dehors de leur travail (et certaines fois même pas durant leur travail, mais c’est un autre problème). Vous devez alors faire en sorte de connaître ses intérêts pour pouvoir les aborder durant vos interactions. Pour cela, vous pouvez vous renseigner à travers :
    1. Internet : Facebook, Instagram, Twitter, Medium, Google+ (on sait jamais) ou encore LinkedIn (bien que moins probable).
    2. Amis, collègues et connaissances : Un des meilleurs moyens.
    3. Journaux et littératures : Cette personne a peut-être été interviewée ou encore a-t-elle écrit des articles/livres (dans mon cas, il est très facile de connaître mes points d’intérêts J )

Essayez de résumer les informations clés recueillies en une page et la mémoriser avant votre interaction. De plus, il n’est pas du tout déplacé d’avouer que vous avez fait quelques recherches sur votre cible (ne l’appelez jamais ainsi bien sûr !). Celle-ci sera même flattée.

Par exemple : Je dois avouer que je me suis un peu renseigné sur vous, plus particulièrement qu’elles étaient vos domaines d’intérêts en dehors de votre travail. En effet, je me demandais si ces derniers pouvaient être une des raisons de votre productivité absolument fascinante.

La conférence ou l’attracteur de réseau 

créer un réseau social

Un des meilleurs moyens de créer un réseau social, c’est d’assister à des conférences. Vous apprendrez des choses utiles et vous construirez des relations avec des gens de qualités ayant les mêmes intérêts ou une vision similaire.

Mais comment faire pour tirer un maximum de bénéfices d’une conférence :

  • Aider ou être l’organisateur : Un organisateur ne refusera jamais de l’aide gratuite. Si vous avez déjà organisé une conférence, vous savez que cela représente énormément d’efforts.
  • Être un orateur : Vous serez le centre de l’attention et pourrez discuter avec les autres intervenants facilement.
  • Être le premier à poser une question : L’intervenant se rappellera bien de vous si non seulement vous êtes le premier, mais que celle-ci est très pertinente. Le mieux est de la préparer avant la conférence en vous renseignant sur son sujet.
  • Créer un dîner ou une conférence informelle à l’intérieur de l’évènement : Par exemple, vous réservez une table d’un restaurant local très réputé et placez une lettre sous la porte de la chambre d’hôtel des participants ou envoyez-leur encore un email. Beaucoup de personnes se sentent seules lors de ces conférences étant donné qu’elles sont souvent seules (oui…) et loin de chez elles. Un dîner informel leur plaira beaucoup. Vous pouvez aussi louer une petite salle et proposer à l’un des intervenants de faire une petite séance supplémentaire et d’inviter des gens.
  • Se rapprocher de ceux qui connaissent tout le monde : Ces personnes pourront vous introduire aux personnes clés.
  • Mémoriser l’agenda et être le centre de l’information : Les gens viendront vers vous pour connaître l’agenda de la journée, quel est le bon restaurant de la région, les rumeurs et cancans (du type « gossip ») ou encore les soirées privées.
  • Saluer à la Clinton : Saluez à 2 mains, touchez l’épaule de la personne et posez une question personnelle. « Personnelle » dans le sens, pas reliée à la conférence et non « quelle est la couleur de votre caleçon » (mieux vaut prévenir que guérir…).
créer un réseau social

Un parfait exemple d’un salutation à la Clinton interprété par Clinton lui-même !

Les super-connecteurs, vos nouveaux meilleurs amis

Les super-connecteurs sont les personnes qui ont un cercle social extrêmement étendu. Ces personnes vous permettront de créer un réseau social important en un temps record. Voici les différents profils de super-connecteurs :

  • Restaurateurs : Surtout les restaurateurs de restaurants « in ». Pour vous faire ami avec, aller souvent à son restaurant et complimentez les plats. Demandez au bout d’un certain moment de rencontrer le restaurateur. Amenez toujours vos amis à ce restaurant et organisez-y beaucoup de soirées. Ces actions vous permettront de vous mettre le restaurateur dans les poches.
  • Chasseurs de têtes : Donnez-leur des noms de personnes de qualités. Elles parleront de vous aux bonnes personnes.
  • Lobbyistes : Faites des évènements pour eux regroupant des personnalités politiques, aidez-les à avoir ce qu’ils veulent et introduisez-les aux personnes clés.
  • Leveur de fonds : Ils savent qui a de l’argent et qui a du pouvoir. Et surtout, comment les convaincre d’agir en faveur de vos objectifs.
  • Personnes travaillant dans les relations publiques : Comme toujours, apportez-leur quelque chose qu’ils veulent et ils feront de même pour vous !
  • Politiciens : Aidez-les à gagner du pouvoir et entrez dans la politique locale.
  • Journalistes : Cela va de soi.

Ces personnes sont devenus maîtres pour créer un réseau social. Observez-les et imitez-les et les résultats viendront naturellement.

Comment échanger un réseau

Eh oui, c’est possible.

Si vous connaissez un connecteur ayant un réseau intéressant, proposez-les d’échanger votre réseau (ou une partie) avec le sien.

Pour cela, organisez ensemble un évènement où vous allez mixer vos deux cercles. Évitez bien sûr de lui donner tout votre réseau ou vous n’aurez plus aucune plus-value par rapport à cette personne.

L’art du small talk (ou petite conversation)

Un peu d’humour dans ce bas monde….
 

Ahhh, les small talks. Comment faire pour que la personne puisse se souvenir de vous positivement et qu’elle ne s’ennuie pas ?

  • Faites un geste aimable envers la personne : Lui offrir un café, bonbon, etc.
  • Montrer sa Vulnérabilité : Mettez-vous en position de vulnérabilité en lui confiant un sujet « Privé » (comme toujours, le bon sens est de mise ! Ne lui parlez pas de vos hémorroïdes, mais par exemple que vous vous inquiétez, car votre enfant ne s’intègre pas bien dans sa nouvelle école). La personne aura alors tendance à vous imiter et s’ouvrir aussi. Vous passez alors du small talk à une conversation profonde que la personne voudra peut-être continuer dans un rendez-vous plus important.
  • Traiter d’un sujet interdit : Selon le degré d’ouverture de la personne, vous pourrez lui parler de sujet vraiment marquant : sexe, drogue, manipulation, etc. Faites toutefois très attention avec ces sujets !
  • Commun à non-commun : Commencez par quelque chose de banal pour attaquer un sujet hors du commun.
  • La fenêtre de Johari : Attaquez la zone publique de la personne pour petit à petit vous introduire dans sa zone cachée.

créer un réseau social

Les 3 motivations principales des gens 

En d’autres termes, ce sont les 3 leviers que vous pouvez utiliser sur les gens. Toute personne sera motivée par un ou plusieurs de ces facteurs :

  • Faire de l’argent : êtes-vous un moyen de gagner plus d’argent ?
  • Trouver l’amour : êtes-vous un moyen de trouver l’amour ?
  • Changer le monde : êtes-vous un moyen pour changer le monde ?

Identifiez la motivation principale de la personne et faites-en sorte d’être un moyen indispensable pour atteindre son objectif.

Les 3 sources de liens émotionnels  

Vous pouvez facilement créer un lien émotionnel avec personne en :

  • Augmentant sa richesse
  • L’aidant à améliorer sa santé
  • Aidant leurs enfants (par exemple, à intégrer une haute école ou à avoir un bon travail)

Si vous réussissez à l’un de ces trois points, la personne aura une loyauté à vie envers vous.

De plus, si une personne rencontre un problème :

  • Envoyez-lui les ressources pour résoudre ce problème
  • Cherchez vous-même la solution
  • Ou encore, résolvez-la directement

Cet un moyen très utile pour créer un lien.

L’art d’entretenir une relation 

Eh oui, il ne suffit pas de créer un réseau social. Pour qu’une personne se souvienne de vous, de nombreux auteurs tombent d’accord sur le fait que la cible doit voir ou entendre votre nom à travers au moins 3 moyens régulièrement.

  • Un email ou un appel une fois par mois pour les cibles.
  • En plus de cela, deux « face-à-face par » mois en dehors du lieu de travail pour les amis.
  • Pour les relations secondaires, 2 à 3 « Ping » par an. Un ping est simplement un appel, une carte, un email transféré, un message Facebook, etc.

Deux petites astuces :

  • Demandez rapidement les goûts musicaux de la personne. Ensuite, envoyez-lui régulièrement une musique dans le style en question que celle-ci pourrait aimer.
  • Envoyer un message pour leur anniversaire au lieu de Noël. Les personnes reçoivent moins de sollicitations pour cet évènement. L’idéal étant bien sûr une carte physique.

Comment organiser son réseau

Ferrazzi conseille d’organiser son réseau en cinq parties :

  • Personnels ou internes
  • Clients
  • Prospects
  • Associés pour un business
  • Aspirant contact : personne que l’on veut bientôt avoir dans son cercle.

À côté de chaque contact, mettez-leur un code.

  • « 1 » pour envoyer un « ping » au moins une fois par mois avec trois moyens de communication différents.
  • « 2 » pour ceux que l’on doit/veut contacter tous les trois mois.
  • « 3 » pour ceux que l’on doit/veut contacter une fois par an.

Cette technique est particulièrement utile si vous avez l’intention de créer un réseau social conséquent. Elle l’est moins pour un petit réseau.

Comment organiser une soirée épique

créer un réseau social

Si vous ne faites pas au moins ça, c’est la honte…

Un des meilleurs moyens de créer un réseau social et de laisser une empreinte important sur les gens est d’organiser une soirée. Voici quelques astuces pour en faire une qui marquera leur esprit :

  • Créer un thème : Du style, blanc/noir, rétro, champagne, nostalgie, futuriste, etc.
  • Envoyer des invitations au moins un mois à l’avance : Par Facebook c’est pas mal. Par email c’est mieux. Par courrier c’est excellent !
  • Ne soyez pas coincé dans la cuisine : Prenez un traiteur qui fera le travail à votre place. Si c’est trop cher, préparer des plats qui se mangeront froids ou alors faites des repas conviviaux comme la raclette, la fondue, une crêpe party ou encore wok party. Si vous êtes coincé en cuisine, vous ne serez pas capable de créer de nouvelle relation… c’est logique. Ah oui, le vin c’est très important. Un bon vin délie toutes les langues ! Personnellement, je ne bois pas d’alcool, mais je suis tout de même conscient de son pouvoir sur les autres J
  • Créez une atmosphère : Pas besoin de se ruiner, il suffit de quelques bougies, d’une lumière tamisée et d’une musique d’ambiance. Le vin et les gens feront le reste.
  • Ne pas être formel : Les gens doivent se sentir chez eux, pas dans une soirée « réseautage » … beurk !
  • Séparer les couples : Les couples ont tendance de rester entre eux et s’autosuffire. Placez-les à table de manière à les séparer et les obliger à socialiser un peu. Vous pouvez par exemple mettre des noms à l’avance sur chaque siège pour placer les gens.
  • Relaxez-vous : Rien de pire qu’un hôte stressé… vraiment, rien de pire.

Devenez un expert reconnu et votre réseau se créera naturellement

Si vous êtes la référence sur un sujet, les gens vous catalogueront rapidement. Et les gens adorent cataloguer une personne.

On saura alors quand vous inviter et quand faire appel à vos services. Comment faire pour affiner ses connaissances et avoir l’air d’être un expert (ou l’être réellement) ?

  • Analyser les tendances et opportunités : Pour cela il suffit de suivre les sites et blogs de pointe dans votre domaine.
  • Poser des questions d’apparence stupide : C’est comme ça qu’on recueille un maximum de données !
  • Se connaître et connaître ses talents : Ou comment feriez-vous pour vous vendre ?
  • Apprendre constamment : Lisez au moins un livre par semaine.
  • Rester en santé : N’oubliez pas que l’apparence est importante. De plus, en mauvaise santé, vous n’aurez plus la force d’apprendre.
  • S’exposer à des expériences peu communes : Vous êtes le seul de la soirée à être monté sur une autruche ? Bravo, vous êtes maintenant l’expert en autruche.
  • Ne pas être découragé : C’est dans la persévérance qu’on apprend réellement.
  • Connaître les nouvelles technologies : Vous aurez toujours une longueur d’avance sur les autres et on adore toujours le type qui connaît l’application ultime pour faire quelque chose.
  • Développer une niche : Il est peu probable que vous ayez un concurrent si vous vous spécialisez sur l’art de faire des stylos billes en poils de chameau au sud de la Nouvelle-Zélande. Vous serez alors l’expert #1.
  • Suivre l’argent : Là où l’argent va, se trouve l’intérêt des gens !

Passer de l’expertise à l’image de marque

Vous êtes une marque comme Nike, Adidas, McDonald…

Bon, essayez d’avoir une seule marque et la vôtre !
 

Simplement, vous êtes une marque inconnue. Vous n’avez pas le choix de ne pas être une marque. Dès qu’une personne vous rencontre, elle vous place dans un schéma cognitif complexe et vous catégorise.

  • Nike = Sport
  • Nespresso = espresso de qualité
  • Vous = quelque chose : gentil, bête, intelligent, de confiance, etc.

Au lieu de laisser les gens choisir quelle est votre image, créez-la à l’instar d’une entreprise. Comment ?

  • Quel est votre message, votre slogan ? Si les gens devaient vous définir avec un slogan, que diraient-ils ?
  • Votre look ! Est-ce que vous avez l’air d’un SDF ou d’un PDG ? Quel message voulez-vous envoyer avec votre look ?
  • Se faire un site internet : Eh oui, nous sommes au 21ème siècle. Au lieu d’une simple carte de visite, pourquoi ne pas avoir votre propre site internet comme vitrine ?
  • Offrir des idées de scoops aux journaux/blogs en lien avec votre thématique : On saura alors que vous êtes la référence dans ce domaine.
  • Commencer local : Créez-vous une réputation localement pour ensuite l’étendre incrémentalement.
  • Un message bref : Votre message/objectif doit être clair et net. Il doit pouvoir être délivré en 10 secondes maximum.

Avoir un mentor 

Un des meilleurs moyens d’améliorer son cercle social, c’est d’avoir un mentor. Comment faire pour avoir un mentor ? Utilisez les techniques ci-dessus ! Cependant, je peux rajouter quelques points :

  • Qu’avez-vous à offrir ? Votre temps, votre argent, votre expertise… ? La personne doit avoir un intérêt à vous mentorer.
  • Pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ? Qu’avez-vous d’exceptionnel ? Pourquoi valez-vous la peine d’être aidé ?
  • N’oubliez jamais qu’une personne passionnée, excitée et remplie de gratitude donnera toujours envie d’être aidée.
  • Quels sont vos points communs avec votre mentor ? Pouvez-vous créer un lien émotionnel ?

Un dernier mot sur comment créer un réseau social

Créer un réseau social peut être extrêmement utile et vous permettra d’atteindre vos objectifs beaucoup plus rapidement.

Cependant, ne tombez pas dans le piège de vivre pour les autres. Il est aussi nécessaire d’avoir du temps pour soi-même pour non seulement avancer sur ses projets, mais aussi garder un équilibre mental.

De plus, ne délaissez pas vos précieuses relations pour des relations superficielles ne servant qu’une ambition inutile. Un ami peut certes ne pas vous apporter pouvoir et argent, mais il peut vous apporter bien plus : une relation de confiance.

J’ai trop souvent vu des prostitués sociales, c’est-à-dire des personnes étant prêtes à passer tout leur temps avec des personnes qu’elles détestent simplement pour profiter de leur pouvoir. Selon moi, c’est un calcul stupide. Il ne faut jamais passer du temps avec une personne que l’on n’apprécie pas. Il y aura toujours une personne ayant les ressources requises et que vous appréciez, toujours.

J’espère que ces quelques conseils vous serviront et n’hésitez pas à en rajouter, à les critiquer ou simplement à partager vos propres expériences.

Merci de votre lecture.

Et vous, comment faites-vous pour créer un réseau social ?Comment créer un réseau social