Wakaliwood: le rêve cinématographique



Wakaliwood: le rêve cinématographique

Wakaliwood est une industrie cinématographique bien connue en Ouganda. Il est situé à Wakaliga, un bidonville de la capitale Kampala.

Beeso est un réseau social qui a pour but la promotion de la culture afropolitaine et urbaine.
Déjà des milliers d'utilisateurs ont sauté le pas. Faites comme eux et rejoignez la première communauté Afro-Connecté de France.

 Les films combinent des éléments d'arts martiaux et de films d'action occidentaux avec la culture ougandaise.

Le seul producteur de contenu pour Wakaliwood est Ramon Film Productions, qui a été fondée par Isaac Nabwana. Son cinéma a été lancé très tôt en écoutant ses frères et sœurs aînés qui sortaient furtivement pour regarder des films dans les salles de cinéma locales.

"J'essaie de rendre mes films aussi intéressants qu'ils me le disaient, pas comme je les ai vus terminés", déclare le fondateur et directeur de Ramon Film Productions, Isaac Nabwana.

Isaac Nabwana, fondateur et directeur de Ramon Film Productions lors d'une production cinématographique

Son parcours pour devenir réalisateur en Ouganda n’a pas été facile. Ne pouvant pas payer les études, il a abandonné et a commencé à travailler comme briquetier. Néanmoins, son désir de devenir cinéaste persistait et il décida de suivre un cours en montage de film, ce qu'il fit mais il ne réussit jamais à passer son examen final faute de frais de scolarité.

«Je suis allé là-bas pendant un mois pour apprendre à le faire et non pour réussir l'examen», a déclaré Isaac.

Il a ensuite acheté une caméra vidéo avec l'argent qu'il avait gagné grâce à son travail et, réalisant qu'il avait encore besoin de leçons de base, il a contacté un caméraman de la télévision ougandaise qui l'a aidé à se perfectionner. C'est après cela qu'il a filmé son premier film en dix jours.

Plus tard, en 2010, Isaac a sorti un film célèbre intitulé «Qui a tué le capitaine Alex?». Ce film a été salué par la critique et l'a propulsé sur la scène internationale.

Les acteurs de Ramon Film Production présentent leurs prouesses en arts martiaux dans un film

De nombreux festivals de films internationaux ont invité Isaac à passer au cinéma parce qu'ils étaient fascinés par son habileté unique à utiliser les effets, en particulier dans le film «Once a Soldier», sorti plus tard. Ramon Film Productions produit jusqu'à dix films par an dans le bidonville de Wakaliga.

Afin de parvenir à ce succès, Isaac travaille avec une équipe diversifiée de volontaires, formant des départements majeurs qui travaillent en harmonie pour la vision à réaliser de Ramon Film Productions.

Dauda Bisaso, maître des accessoires chez Ramon Film Productions avec l'une de ses créations

L'un des principaux départements est la fabrication d'accessoires, dirigée par Dauda Bisaso, qui peut fabriquer tout type d'accessoire nécessaire pour leurs films. En outre, pour pouvoir atteindre leur créneau, il existe un département d’entraînement aux arts martiaux sous la direction de Charles Bukenya, acteur principal de nombreuses productions de Ramon Film.

«La raison pour laquelle j'aime le Kung Fu, c'est que, durant mon enfance, j'ai eu plaisir à regarder des films chinois et américains», explique Charles Bukenya.

En 2015, Charles et quelques-uns de ses collègues ont obtenu une bourse pour étudier les arts martiaux en Chine, ce qui leur a permis d'améliorer leurs compétences pour les films qu'ils produisent.

Wakastarz, une aile jeunesse de Ramon Film Productions lors d'un entraînement d'arts martiaux

Le désir d’Isaac de transmettre ses compétences à la jeune génération l’a incité à créer une aile jeunesse axée sur l’éducation des enfants, appelée Wakastarz.

«Je respecte le talent et le professionnalisme, car si vous encouragez le talent, quelqu'un trouvera facilement la possibilité de faire un travail», a déclaré Isaac Nabwana.

Voyant que son rêve d'enfant se réalise, Isaac Nabwana continue d'influencer la créativité dans le bidonville et l'exploration des talents pour tous.

 

148 Vues