Coronavirus au Sénégal : situation de crise chez les étudiants vivant en Chine


Même si aucun cas de Coronavirus n’est encore détecté au Sénégal, d’importantes mesures sont mises en œuvre pour faire face à toutes les éventualités. C’est ainsi qu’un important dispositif de détection de cas suspects est mis en place, notamment à l’Aéroport …

.
Même si aucun cas de Coronavirus n’est encore détecté au Sénégal, d’importantes mesures sont mises en œuvre pour faire face à toutes les éventualités. C’est ainsi qu’un important dispositif de détection de cas suspects est mis en place, notamment à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Mais déjà, les étudiants sénégalais établis en Chine lancent l’alerte.

Avec l’apparition du coronavirus, dont le bilan macabre ne cesse de grimper en Chine, le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale a préconisé plusieurs mesures de prévention, dont le « renforcement de la surveillance épidémiologique sur tout le territoire national ». Pour l’heure, aucun cas n’est détecté dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, mais l’alerte est sonnée d’autant plus qu’il y a une forte communauté de Sénégalais vivant en Chine et beaucoup de ressortissants chinois vivant au Sénégal.

Dans ce cadre d’ailleurs Bécaye Cissokho Ndiaye, président des étudiants sénégalais vivant en Chine, repris par des médias nationaux, affirme « nous sommes en contact permanent avec l’Ambassade et elle nous contacte régulièrement pour s’enquérir de notre situation. Toutefois, nous lançons une alerte à l’Etat du Sénégal au cas où la situation s’empirerait, spécifiquement pour les étudiants et les citoyens vivant à Wuhan (ville chinoise où est apparu le virus) puissent être pris en charge ».

Face à l’inquiétude autour de cette maladie qui, au-delà de la Chine, a atteint la France et l’Australie, le dispositif d’alerte et de détection des éventuels suspects est déjà de mise à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), sans compter l’installation de caméras thermiques. Parmi les mesures prises par les autorités sanitaires du Sénégal figure également la diffusion de l’information portant sur l’apparition du nouveau type de coronavirus, « à l’intention des agents de santé, avec l’envoi des fiches techniques sur la maladie aux districts sanitaires, aux régions médicales et à l’ensemble des établissements publics de santé ».

Il s’y ajoute une campagne de sensibilisation des populations, à travers divers canaux de communication, en insistant sur la nécessité de « renforcer les mesures de prévention individuelle ». Ce dispositif d’alerte et de prévention est complété par un numéro vert mis à la disposition du grand public.

321 Vues

Réponses