La Banque mondiale prévoit d'investir plus de 5 milliards de dollars dans les zones arides d'Afrique

La WorldBank a annoncé mardi qu'elle prévoyait d'investir plus de 5 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour aider à restaurer les paysages dégradés, améliorer la productivité agricole et promouvoir les moyens de subsistance dans 11 pays africains s


La WorldBank a annoncé mardi qu'elle prévoyait d'investir plus de 5 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour aider à restaurer les paysages dégradés, améliorer la productivité agricole et promouvoir les moyens de subsistance dans 11 pays africains sur une bande de terre allant du Sénégal à Djibouti.

 

«Cet investissement, qui intervient à un moment crucial, contribuera à améliorer les moyens de subsistance alors que les pays se remettent du COVID-19 tout en traitant également l'impact de la perte de biodiversité et du changement climatique sur leurs populations et leurs économies», a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale , David Malpass.

Malpass a fait cette annonce lors d'une réunion de haut niveau co-organisée avec la France et les Nations Unies sur la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité.

Le financement de plus de 5 milliards de dollars soutiendra l' agriculture , la biodiversité, le développement communautaire, la sécurité alimentaire, la mobilité rurale et l'accès aux énergies renouvelables dans 11 pays du Sahel, du lac Tchad et de la corne de l'Afrique.

Bon nombre de ces efforts sont conformes à l'initiative de la Grande Muraille Verte. Cela s'appuie sur les investissements paysagers de la Banque mondiale dans ces pays au cours des huit dernières années qui ont atteint plus de 19 millions de personnes et placé 1,6 million d'hectares sous gestion durable des terres.

«La restauration des écosystèmes naturels dans les zones arides d'Afrique profite à la fois aux populations et à la planète», a déclaré Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine.

En collaboration avec de nombreux partenaires, PROGREEN, un fonds mondial de la Banque mondiale dédié à la stimulation des efforts des pays pour lutter contre la dégradation du paysage, investira également 14,5 millions de dollars dans cinq pays sahéliens - Burkina Faso, Tchad, Niger, Mali, Mauritanie.

 

Vos réactions sur cet article


Beeso

1131 Blog Publications

Réponses