Le plus grand festival du film d'Afrique reporté en raison de la pandémie COVID-19

Dans cette photo d'archive prise le 24 février 2017, une femme pose devant une affiche pour le Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO) à Ouagadougou, à la veille de l'ouverture du festival.

Êtes-vous fatigué de passer des heures à écrire des textes sans obtenir le résultat escompté?



Dans cette photo d'archive prise le 24 février 2017, une femme pose devant une affiche pour le Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO) à Ouagadougou, à la veille de l'ouverture du festival. - L'édition 2021 du FESPACO, prévue du 27 février au 6 mars, a été reportée le 29 janvier 2021 en raison de la pandémie de Covid-19 (nouveau coronavirus), ont indiqué les autorités burkinabè. (Photo par ISSOUF SANOGO / AFP)

Le Conseil des ministres du Burkina Faso a décidé de reporter le Fespaco - le principal festival biennal du cinéma et de la télévision panafricain en Afrique, à une date ultérieure non précisée.

La nouvelle a été annoncée vendredi par le porte-parole du gouvernement Ousseni Tamboura lors d'un point de presse à Ouagadougou.

Le festival cinématographique qui a réuni des milliers de spectateurs et d'acteurs du monde entier dans la capitale depuis sa création en 1969 et qui a contribué au succès de nombreux grands réalisateurs africains du cinéma, devait se tenir fin février.

Cependant, la pandémie COVID-19 en cours qui voit 10 423 cas de Covid-19 et 120 décès au Burkina Faso depuis son apparition, a jeté une clé dans le flux de l'événement culturel - alors que tout le continent africain fait face à la deuxième vague réputée être plus sévère que le premier.

 

Beeso

1220 Blog Publications

Réponses